Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

Bryan Ronald Wilson

Bryan Ronald Wilson était lecteur émérite en sociologie à l’Université d’Oxford. De 1963 à 1993, il a également été membre du All Souls College où en 1993 il a été élu membre émérite.

Pendant plus de quarante ans, il a mené des recherches sur les mouvements religieux minoritaires en Grande-Bretagne et outre-mer (notamment aux États-Unis, au Ghana, au Kenya, en Belgique et au Japon). Son travail impliquait de lire les publications de ces mouvements et, chaque fois que possible, de s’associer à leurs membres au cours de leurs réunions, de leurs offices et à leurs domiciles, et de faire une critique des travaux d’autres spécialistes.

Il possède une licence ès sciences (économiques), un doctorat ès lettres de l’Université de Londres et il a une maîtrise de lettres de l’Université d’Oxford. En 1984, l’Université d’Oxford a reconnu la valeur de son œuvre publiée en lui attribuant le titre universitaire de Dr ès lettres. En 1992, l’Université catholique de Louvain en Belgique lui a décerné le diplôme de Dr honoris causa.

En 1994, il a été élu membre de l’Académie britannique.

À différentes périodes, il a obtenu d’autres titres :

Membre du Fonds du Commonwealth (Fondation de Harkness) à l’Université de Californie, Berkeley, États-Unis, 1957 et 1958.

Professeur invité, Université du Ghana, 1964.

Membre du conseil américain des sociétés savantes à l’Université de Californie, Berkeley, États-Unis, 1966 et 1967.

Consultant en recherches pour la sociologie de la religion à l’Université de Padoue, Italie, 1968 – 1972.

Membre invité de la Société japonaise, 1975.

Professeur invité de l’Université catholique de Louvain en Belgique 1976, 1982, 1986, 1993.

Professeur invité à la conférence Snider, Université de Toronto, Canada, 1978.

Professeur de sociologie des religions et consultant pour les études religieuses invité à l’Université Mahidol, à Bangkok, Thaïlande, 1980 et 1981.

Membre invité orateur dans le cadre du programme George Scott, collège Ormond, Université de Melbourne, Australie, 1981.

Professeur invité de l’Université du Queensland, Australie, 1986.

Professeur émérite invité à l’Université de Californie, Santa Barbara, Californie, États-Unis, 1987.

Professeur invité de l’Université Soka, à Hachioji, au Japon, 1997.

De 1971 à 1975, il était le président de la Conférence internationale de sociologie religieuse (organisation mondiale de cette discipline). En 1991, il a été élu président d’honneur de cette organisation maintenant renommée Société internationale de sociologie des religions.

Membre du Conseil de la Société pour l’étude scientifique de la religion (États-Unis), 1977 à 1979

Pendant plusieurs années, éditeur associé européen du Journal pour l’étude scientifique de la religion ;

Durant six ans, coéditeur de la Annual Review of the Sociology of Religion [Revue annuelle des sciences sociales des religions].

Il a donné de nombreuses conférences sur les mouvements religieux minoritaires en Grande-Bretagne, en Australie, en Belgique, au Canada, au Japon, et aux États-Unis et, occasionnellement, en Allemagne, en Finlande, en France, en Hollande, en Norvège et en Suède.

Il a été appelé comme témoin en tant qu’expert sur les sectes devant des tribunaux en Grande-Bretagne, en France, en Grèce, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud et a fourni des témoignages sous serment pour des tribunaux en Australie, Lettonie, Russie, Espagne et France. Il a aussi été convoqué pour fournir par écrit ses conseils d’expert sur les mouvements religieux pour le Comité des affaires intérieures de la Chambre des communes.

Parmi d’autres ouvrages, il a publié onze livres consacrés en tout ou en partie aux mouvements religieux minoritaires :

Sectes et société : la sociologie de trois groupes religieux en Grande-Bretagne, Londres : Heinemann, et Berkeley : presse de l’Université de Californie, 1961, réimprimé à Westport, Connecticut, États-Unis : Greenwood Press, 1978

Les schémas du sectarisme (révisé) Londres, Heinemann, 1967

Sectes religieuses, Londres : Weidenfeld et Nicholson, New York : McGraw Hill, 1970 (également traduit et publié en français, allemand, espagnol, suédois et japonais)

La magie et le millénaire, Londres : Heinemann ; New York : Harper et Row, 1973

Transformations contemporaines de la religion, Londres : Oxford University Press, 1976 (également traduit et publié en italien et japonais)

L’impact social des nouveaux mouvements religieux (révisé) New York : Rose of Sharon Press, 1981

La religion sous une perspective sociologique, Oxford : Clarendon Press, 1982 (également traduit et publié en italien, roumain, bulgare. Une traduction en japonais est en préparation)

Les dimensions sociales du sectarisme, Oxford : Clarendon Press, 1990

Un temps pour psalmodier : Les bouddhistes de la Soka Gakkai en Grande-Bretagne, [avec K. Dobbelaere] Oxford : Clarendon Press, 1994 (traduction japonaise 1997)

Nouveaux mouvements religieux, défi et réponse, révisé avec Jamie Cresswell) Londres : Routledge, 1999

Citoyens du monde : Les bouddhistes de la Soka Gakkai dans le monde, (révisé avec David Machacek) Oxford : Clarendon Press, 2000

Il a également écrit plus de trente articles sur les mouvements religieux minoritaires pour des ouvrages corrigés et des revues spécialisées en Grande-Bretagne, en Belgique, en Croatie, en France, en Allemagne, en Inde, au Japon, aux Pays-Bas, en Norvège, en Suisse et aux États-Unis. Il a écrit des articles pour l’Encyclopaedia Britannica, l’Encyclopédie des sciences sociales, l’Encyclopédie de la religion, l’Encyclopédie des religions (Paris) et l’Enciclopedia Italiana (Rome).

L’un des mouvements sur lesquels il a entrepris des recherches est l’Église de Scientology. Il n’est pas et n’a jamais été un membre de cette Église ou d’aucune de ses organisations affiliées. Sa recherche a été menée en conformité avec les principes d’objectivité et de neutralité éthique, comme le veut la tradition universitaire des sciences sociales.

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC