Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

XVII. La diversité des religions : l’hindouisme

L’hindouisme est une autre religion qui dans son extrême diversité ne passe pas le test du critère monothéiste de la religion que l’on trouve dans les différents pays européens. Sous sa forme classique, l’hindouisme représente une forme de panthéisme non dualiste dans lequel Brahman est la divinité absolue mais impersonnelle, l’esprit inhérent à chaque être. Brahman transcende le bien et le mal. Il ne se définit pas vraiment comme un créateur conçu comme une force pénétrante duquel émane toute chose et vers qui tout revient. Il est non seulement omniprésent dans toute chose, il est toute chose. L’âme libérée fait un avec lui et comprend alors que rien d’autre n’existe. Quoi qu’il en soit, cette forme de divinité est éloignée de la conception de la divinité monothéiste chrétienne. De plus, on trouve d’autres représentations de divinités multiples, changeantes, passant d’une forme à une autre et représentant les courants polythéistes de l’hindouisme. Étant donné la tolérance intrinsèque à l’hindouisme envers des préceptes et des assertions qui, du point de vue de la logique occidentale semblent contradictoires, il est impossible d’affirmer que l’hindouisme est panthéiste ou polythéiste. Il est clairement les deux. Dans tous les cas, il ne s’agit pas d’un système monothéiste qui postule l’existence d’un dieu créateur, d’une cosmologie dualiste et qui nécessite un culte explicite à ce dieu, tels les schémas préconçus de ce que devrait être une religion pour ceux qui n’ont aucune familiarité avec les traditions judéo-chrétiennes et islamiques.

XVIII. Hindouisme : l’école philosophique du samkhya
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC