Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

XXVIII. L’ouverture au monde dans les nouvelles religions

Les religions ouvertes au monde rencontrent de l’intolérance, même si dans l’ensemble elles adoptent des valeurs laïques éclairées. En dépit de leur orientation généralement positive à l’égard du monde, elles peuvent aussi avoir pour mission de promouvoir des réformes sociales, particulièrement dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la liberté religieuse qui sont alors le centre d’attention de leurs propres valeurs distinctives. Le point crucial d’opposition auquel elles font face est que ce type de religion se présente comme un moyen de récolter des avantages dans des domaines tels que la réussite dans la vie quotidienne, la santé, la compétence, l’efficacité, le rendement, la démonstration de l’intelligence et probablement même la richesse, et donc, dans l’ensemble, l’expérience d’une vie meilleure. Pour les traditionalistes ces activités sont trop terrestres pour être des sujets liés à la religion, d’où l’accusation que les mouvements de ce type « ne sont en rien des religions ». Ces religions écartent généralement le côté traditionnel et émotionnel du courant dominant du christianisme. Elles se caractérisent par une approche plus systématique et rationnelle de la spiritualité, et voient une continuité entre la connaissance spirituelle et l’amélioration des conditions personnelles de tous les jours. Elles emploient bien sûr, comme les différentes religions, différentes techniques de libération des énergies spirituelles et expliquent leur succès de différentes manières en rapport avec leur doctrine. Mais sociologiquement parlant, et dans une perspective de liberté religieuse et de droits de l’Homme, ces religions proposent une approche différente de la vie et de l’esprit. Elles requièrent un consentement pragmatique en offrant une méthode pour atteindre des états spirituels avancés dont les effets visibles sont la pratique psychique quotidienne et les avantages matériels. Parmi les exemples précédents de religions ouvertes au monde, certaines utilisent une synthèse chrétienne pour proposer leur orientation : la Science chrétienne et les différents groupes de pensée nouvelle, dont l’Unité et la Science divine. Nous comptons parmi les religions ouvertes au monde des religions plus récentes qui ne sont pas issues de la tradition chrétienne. Parmi elles, la Scientology, et d’autres issues de religions orientales comme la Soka Gakkai (le bouddhisme de Nichiren) et la Méditation transcendantale de Maharishi.

XXIX. La philosophie des nouvelles religions contemporaines
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC