Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

XXV. L’opposition aux nouvelles religions

Les nouvelles religions ont été, tout au long de l’histoire, l’objet d’une opposition acharnée, probablement à cause du fait que dans le monde chrétien occidental, les autorités et le public en général limitent leur définition de religion à un modèle familier issu du christianisme orthodoxe. Mais il est évident que cette situation remonte bien avant l’ère du christianisme. Chez les Romains, les premiers chrétiens ont été soumis à des accusations qui subsistent encore aujourd’hui : les chrétiens étaient accusés de séparer les familles, d’entretenir des objectifs de conquête, de participer à des orgies et d’essayer d’infiltrer les élites sociales en poursuivant de sinistres buts politiques. Le caractère exclusif de la chrétienté faisait naître de telles allégations, mais ce même caractère, doublé d’un zèle prosélyte, a fait de la chrétienté un agent inégalé de l’intolérance religieuse qui a plus ou moins persisté jusqu’à nos jours dans certains pays. Ainsi, les quakers ont subi de violentes persécutions de la part des autorités anglaises au dix-septième siècle, et beaucoup ont été emprisonnés, ne serait-ce qu’en confessant leurs croyances religieuses. Les méthodistes, nouvelle religion du dix-huitième siècle en Angleterre étaient attaqués, battus et certaines de leurs chapelles étaient détruites, quelquefois avec la connivence ou à l’instigation des juges locaux. À la fin du dix-neuvième siècle en Angleterre, l’Armée du salut était la cible d’émeutes dans lesquelles certains de ses membres ont été tués. En Suisse ils étaient publiquement accusés de fraude et d’exploitation financière. En Scandinavie, les mormons étaient parfois emprisonnés lorsqu’ils cherchaient à recruter de nouveaux membres et ils étaient en proie à des accusations semblables. L’histoire recèle de témoignages d’opposition aux nouvelles formes d’expression religieuse et spirituelle, et ce même dans les pays occidentaux censés être les plus démocratiques et les plus tolérants. En réaction, et en contraste marqué, des résolutions ont été prises récemment par des agences internationales, demandant aux États membres de faire preuve de tolérance religieuse et de l’encourager.

XXVI. Les différents types de nouvelles religions
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC