Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

II. Observation de la Scientology

Lors de mon étude de la Scientology, j’ai observé qu’elle possédait des caractéristiques en commun avec un nombre d’autres religions, comme : la science chrétienne (fondée par Mary Baker Eddy en 1879)2 ; la Société religieuse des Amis, aussi appelée les Quakers (fondée par George Fox en 1665)3 ; la nouvelle Église de Jérusalem (basée sur la philosophie de E. Swedenborg, 1688 – 1772), (fondée dans les années 1780)4 ;l’antoinisme (fondé par le Père Antoine en 1910)5 ; et, dans sa philosophie, on retrouve certains aspects du bouddhisme.

Il ne s’agit pas de syncrétisme, mais simplement du destin. La Scientology est née d’un esprit – celui de L. Ron Hubbard – s’est développée à une époque où les gens étaient en quête de nouvelles formes de culte dans leur propre religion, confession ou secte. (L’étymologie du terme « secte » vient du latin sequi, suivre.) Le message de la Scientology n’est ni chrétien, ni juif, ni islamique, mais son origine est ancienne. Ce message tire ses racines des Védas dans lesquels Ron Hubbard a trouvé plus de sagesse que dans la théologie ou philosophie occidentale qui essayait de désunir et de créer des divisions dans la sagesse.6

Bien qu’elle ait des caractéristiques en commun avec d’autres religions, la Scientology elle-même est unique, avec une vaste doctrine qui lui est propre, basée sur les écrits de L. Ron Hubbard ainsi que sur sa propre praxis religieuse unique.

La Scientology ayant été fondée dans un Occident « barbare »7 où « golem » [la matière] est devenu le « maître »,8 et elle ouvre une porte pour ceux ou celles qui cherchent un message spirituel dans les temps modernes.

III. Le dogme
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC