Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

IV. L’ASPECT RITUEL OU MYSTIQUE

Une partie des pratiques décrites dans cette section ont déjà été décrites dans un précédent chapitre (formation et audition) ; par conséquent, je me concentrerai davantage sur ce que l’on peut considérer comme des rites et cérémonies.

Ces rites et cérémonies sont regroupés dans le Livre des cérémonies de l’Église de Scientology. Bien que le fondateur de la Scientology situe lui-même la Scientology dans la tradition des religions orientales héritières du bouddhisme et des Védas, elle n’en possède pas moins des cérémonies qui rappellent, dans une large mesure, celles des religions occidentales. C’est le cas des offices dominicaux et des cérémonies de mariage.

Cependant, la Scientology possède, en raison de ses traditions, des rites variés et très spécifiques qui, bien qu’évoquant la tradition judéo-chrétienne, n’en apparaissent pas moins entièrement cohérents avec le système de croyances de la Scientology. Je fais référence ici à la cérémonie du baptême et au service funéraire. Conformément à leur croyance en l’immortalité du thétan, les scientologues organisent ces cérémonies afin de donner un nom au nouveau corps de l’être qui vient de naître, pour l’accueillir dans son nouveau corps et dans sa nouvelle famille, ou afin de dire adieu à un être qui a abandonné son corps avant d’en trouver un nouveau et de l’aider à s’orienter dans la nouvelle situation où il se trouve.

Toutes ces cérémonies sont célébrées avec le support d’un ministre ordonné ou par l’aumônier de l’Église, et les membres de la communauté des scientologues y participent activement et régulièrement.

V. L’aspect organisationnel
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC