Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

III. La structure du message spirituel de la Scientology

La structure du message spirituel se développe à partir d’un ensemble complexe de thèmes. Le message s’adresse personnellement à chaque individu, et à chaque étape formellement marquée du parcours (le Pont), les thèmes du message acquièrent une profondeur et une plénitude nouvelles.

La pratique des membres des ordres religieux présuppose une contemplation intense concernant chacun des thèmes des messages particuliers. Certains ordres chrétiens pratiquent une longue méditation sur les événements importants de la vie de Jésus-Christ. La méditation sur différents thèmes et épisodes des souffrances du Christ a pour but la transformation intérieure et la purification de la personne qui médite et se remet entre les mains du Christ. Une pratique personnelle comparable existe dans certains ordres soufis. Il existe bien d’autres exemples similaires dans de nombreuses cultures religieuses. La structuration spéciale du message spirituel en thèmes permettant d’emprunter une voie de purification et de transformation intérieures constitue un trait commun.

Nous étudierons deux caractéristiques du message spirituel et des thèmes de la Scientology :

III. I. La chute de l’Homme, la conscience de la chute (la catastrophe), la transformation de soi : le cheminement personnel du héros

La chute de l’Homme est considérée comme une catastrophe universelle qui amène la personne à oublier son véritable soi puissant et infini. Ce soi, infiniment fort et puissant, qui avait créé l’espace et le temps, a sombré dans la dépendance de ses propres créations. Ce thème central s’exprime de façons diverses dans le message spirituel de la Scientology : « Le créateur qui est devenu esclave de ses propres créations a perdu sa liberté. » La prise de conscience de cette perte est en même temps un premier pas vers la libération. De là la nécessité de prendre conscience de toutes les catastrophes vécues durant les millions d’années d’existence. Le besoin de connaître des millions d’années d’existence personnelle est typique.

La seconde caractéristique de ce thème « chute-prise de conscience-libération » est l’aspect héroïque du message de la Scientology. Ce thème héroïque signifie que la quête d’un soi nouvellement puissant et éternel ne peut être que le résultat des efforts personnels de celui qui suit cette voie (en traversant le Pont). L’un des principes fondamentaux de la Scientology est qu’à l’origine, l’individu est foncièrement bon. Par comparaison, on doit souligner que cette position clairement exprimée est à l’opposé du message chrétien qui insiste sur le mal et le péché inhérents à la nature humaine depuis l’origine et sur l’impossibilité de les corriger au moyen d’efforts humains. (Qu’on se souvienne de l’aphorisme : de la même manière qu’il est impossible au léopard de modifier les taches de son poil, et qu’il est impossible à l’arbre courbé de se redresser, il est tout aussi impossible à l’Homme de se libérer de lui-même du péché originel et de sa nature pervertie.) Le christianisme a toujours considéré comme un concept païen le fait de se représenter l’Homme comme un héros, de croire qu’il est originellement bon et qu’il peut, par ses propres efforts et à l’aide de ses instructeurs et d’une pratique spécifique, retrouver sa condition originelle de puissance. Sans entrer dans une discussion détaillée sur les différences entre le message chrétien et celui de la Scientology, on devrait toutefois souligner cette divergence spécifique qui est l’une des sources des difficultés de dissémination du message de la Scientology dans les cultures où prédomine le christianisme.

Néanmoins, aux fins de notre analyse, il est important de faire la comparaison pour insister sur ce qui suit : la chute, la prise de conscience de cette chute et la libération sont considérées comme un parcours personnel que le héros doit effectuer en franchissant le Pont vers la liberté totale. Une longue pratique permettant de prendre conscience de la durée de son existence personnelle (et du souvenir du véritable soi) pendant des millions d’années et le parcours personnel du héros s’opposent à la conception du parcours personnel et de la conscience de soi offerts dans le message chrétien. Les thèmes du message de la Scientology apparaissent au cours des services religieux qui présentent également une structure thématique.

III. II. La confession, la compréhension de soi, le salut :
la voie du service religieux

Dans la Scientology, comme dans toute culture religieuse forte et tout ordre religieux, le sermon est un élément important du service religieux. Toutefois, on ne trouve pas dans la Scientology le prosélytisme qui est caractéristique de nombre de religions traditionnelles. Au contraire, la Scientology est l’une des rares religions qui permette à ses adeptes d’en pratiquer une autre simultanément. La Scientology est cependant une religion complète et ses membres la pratiquent à l’exclusion de toute autre foi. Certains ont conservé l’adhésion à une autre religion principalement pour des raisons familiales, sociales ou culturelles. C’est pourquoi la confession, le témoignage de sa propre expérience personnelle, est caractéristique d’un service de Scientology qui s’adresse au monde extérieur, avec une insistance constante sur les aspects rationnels de l’expérience personnelle.

La Scientology est l’une des rares religions qui permette à ses adeptes d’en pratiquer une autre simultanément. La Scientology est cependant une religion complète et ses membres la pratiquent à l’exclusion de toute autre foi.

La rationalité de la confession implique une technique de compréhension de soi développée avec précision et, plus important encore, appliquée : comprendre que l’on possède en soi l’expérience personnelle de sa propre destinée, telle qu’elle dure depuis des millions d’années, se comprendre en tant qu’être éternel et tout-puissant.

La confession et la compréhension de soi sont la voie du salut. Le salut est conçu comme une prise de conscience stable de sa véritable nature et l’élimination de toute barrière spirituelle intérieure (engramme) qui empêche la prise de conscience correcte du soi tout-puissant et éternel, c’est-à-dire que le salut, c’est prendre conscience de sa propre identité spirituelle en la découvrant.

La structure du message spirituel de toute culture religieuse ne peut être bien comprise que dans un contexte de compréhension de l’absolu. Cela nous amène à la question du renouveau de la notion d’absolu, qui est caractéristique de la Scientology.

IV. La compréhension de l’absolu : les structures d’une nouvelle existence, d’une existence supérieure
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC