Comment rester en bonne santé | site informatif sur la prévention

L’arrière-plan philosophico-religieux de la Scientology

Les visions de la Scientology se trouvent dans les textes bien connus de Ron Hubbard depuis les années quarante, mais particulièrement depuis 1950 lorsqu’est sorti son livre best-seller, La Dianétique.

La relation entre la Dianetics et la Scientology est à la fois spirituelle et historiquement si proche qu’elles pourraient être considérées comme les deux faces d’une même pièce. Alors que la Dianetics provient des deux mots grecs, « dia » (à travers) et « nous » (l’âme), la Scientology signifie « connaissance de la connaissance » et relie le mot latin « scio » (savoir) à son homologue grec « logos ». Quand, d’un côté, les principes de la Dianetics ont été publiés pour offrir une méthode pertinente sous forme de« technologie de l’esprit », d’un autre côté, la Scientology a été mise en avant comme étant une philosophie religieuse.

Bien que le mot anglais « science » vienne du même terme grec « scio », il pourrait être approprié de le prononcer différemment pour éviter une confusion inutile entre les deux mots. Une solution pourrait être de prononcer « Scientology » comme en grec et « science » comme en anglais.

En 1954, la première Église de Scientology a été fondée avec son propre credo formulé par L. Ron Hubbard. Le credo montre clairement une organisation se reconnaissant elle-même comme religieuse. Dans ce credo se trouvent les principes « nous de l’Église croyons » que tous les hommes ont des « droits égaux et inaliénables » et la déclaration que l’Homme est « fondamentalement bon » ainsi que les quatre lois de Dieu qui « interdisent à l’Homme [...] ».

On peut trouver dans les enseignements de la Scientology des similitudes avec les religions monistes orientales comme l’hindouisme, le bouddhisme et le taoïsme. De façon générale, les manuels des cérémonies de Scientology relient leurs antécédents avec les mythologies de philosophies religieuses telles que l’hindouisme et le bouddhisme et les enseignements d’Aristote, de Spinoza et de saint Thomas d’Aquin.

La doctrine de la Scientology postule que l’Homme existe et cherche à survivre sur huit plans distincts et interdépendants, appelés « dynamiques » dans la théologie de la Scientology. Les dynamiques vont de soi à la famille, des groupes jusqu’à l’univers spirituel (la septième dynamique) et à l’Être suprême (la huitième dynamique) aussi appelée l’infini ou Dieu. Chaque dynamique supérieure englobe toutes les dynamiques du dessous.

Le concept de « Dieu » existe dans les enseignements de la Scientology mais différemment du judaïsme, du christianisme, de l’islam et d’autres religions théistes ayant leurs racines dans les traditions religieuses du Proche-Orient. Dans la Scientology, Dieu est la plus haute des huit dynamiques, celle que l’individu cherche à atteindre et à connaître entièrement. En ce sens, dans les enseignements de Scientology, le concept de Dieu est très personnel. Il est vraiment laissé au soin de la personne de le définir complètement par elle-même.

Selon la doctrine de Scientology, le monde spirituel est représenté par le « thétan » qui est apparenté aux concepts du gnosticisme ancien et nouveau. Ainsi, elle suppose que l’Homme est constitué du thétan, du mental et du corps. Le mot « thétan » vient de la lettre grecque « thêta ». Il est utilisé dans la Scientology pour éviter la confusion avec d’autres termes liés à « l’âme ».

Dans la Scientology, le chemin vers la conscience spirituelle se fait par « l’audition », qui est l’une des deux pratiques centrales de cette religion. L’audition s’adresse au thétan avec des niveaux progressifs de services religieux qui lui permettent de résoudre les expériences traumatiques de sa vie présente et de ses vies antérieures. Ce soulagement amène un plus haut niveau de conscience spirituelle.

Dans la Scientology, le chemin vers la conscience spirituelle se fait par « l’audition », qui est l’une des deux pratiques centrales de cette religion. L’audition s’adresse au thétan avec des niveaux progressifs de services religieux qui lui permettent de résoudre les expériences traumatiques de sa vie présente et de ses vies antérieures. Ce soulagement amène un plus haut niveau de conscience spirituelle.

La « formation » constitue l’autre pratique centrale de la Scientology. Elle est centrée sur l’étude des Écritures de la Scientology : les écrits, les enregistrements et les films de Ron Hubbard. La doctrine de Scientology affirme que le salut spirituel ne peut être atteint dans cette vie que par la pratique de l’audition et de la formation.

V. Une nouvelle « religion du Livre » à la recherche d’orthodoxie
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC